top of page

Sabine Fillit

Ardoise et mosaïque

Sabine Fillit transforme l’ardoise en une peau minérale au graphisme vibrant par un travail de découpe et d’assemblage. Elle la décline seule ou associée à d’autres matières sur des surfaces et volumes. Elle réalise des pièces uniques ainsi que des créations sur mesure pour l’espace intérieur et extérieur.

Par un travail de découpe et d'assemblage, Sabine Fillit transforme l'ardoise en une peau minérale au graphisme vibrant.

Elle la décline seule ou associée à d’autres matières sur des surfaces et volumes.

 

Si la mosaïque a longtemps été considérée comme une technique à la croisée de la peinture et de la sculpture, son entrée dans l’ère moderne lui a ouvert de nombreuses autres possibilités. Des possibilités que Sabine Fillit, a su exploiter avec sa sensibilité singulière : elle manipule l’ardoise, découpant à la scie les pièces nécessaires pour réaliser des œuvres délicates, au graphisme épuré et à l’esthétique très féminine.

 

Réalisées sur mesure, pour l’extérieur comme pour les intérieurs, elles peuvent évoquer parfois, grâce aux possibilités de l’ardoise, une peau minérale mais néanmoins pleine de vie. Une des œuvres exposées, intitulée Écorce , a été primée au concours Ateliers d’Arts de France du Languedoc-Roussillon : elle se distingue des autres pièces par son absence de support, élément traditionnellement indispensable à la réalisation d’une mosaïque.

lfc_1_edited.jpg

Son savoir-faire 

sabine fillit.jpg

A l’issue de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs section Art/Espace, Sabine Fillit décide de faire évoluer la mosaïque traditionnelle vers une mosaïque ajourée, mettant en oeuvres des résines de stratification par exemple, sur des supports minces et légers, voire sans support.

 

La sculpture « Ecorce » est une peau minérale, sorte de dentelle végétale petrifiée qui fait référence à l’enveloppe du chêne liège qui, une fois retirée de l’arbre, garde la forme du tronc en mémoire. « En réalisant cette pièce, j’ai cherché à supprimer toute notion de support en collant les pierres directement entre elles. Elles sont le support et la mosaïque simultanément », commente-t-elle. 

 

Sa mosaïque de strates d’ardoise, matériau rarement utilisé, devient une structure graphique en trois dimensions. 

Ses oeuvres

bottom of page